La plupart des courses se terminent par un emballage final qui voit tous les concurrents se ruer sur la ligne d’arrivée : le sprint.

Vous aurez beau être le mieux préparé pour la course, si un sprinter est derrière vous à quelques mètres de la ligne d’arrivée, c’est certainement lui qui gagnera … et pas vous !

 

C’est pourquoi le sprint doit faire partie intégrante de votre entraînement.

Comme les fondeurs, les purs sprinters s’entraînent aussi pendant de longues heures.

Une séance peut facilement atteindre trois heures pour des athlètes pro.

 

 

Mais si vous n’avez pas beaucoup de temps, ne vous inquiétez pas, vous pourrez faire des séances moins longues qui vous seront néanmoins profitables.

 

La clé de l’entraînement du sprint est de vous permettre de récupérer complètement entre chaque sprint. Ceci est important afin que vous puissiez être à cent pour cent sur chaque sprint.

 

Exemple de séance de sprint :

 

  • Echauffement et étirements
  • Aller au ralenti jusqu’à l’amorce d’un sprint
  • 5 sprints de 100 mètres
  • 4 sprints de 200 mètres
  • 3 sprints de 300 mètres
  • 2 sprints de 500 mètres
  • 1 sprint de 1000 mètres
  • Récupération active et étirements.

 

Entre chaque sprint, votre rythme cardiaque doit revenir à son rythme de repos.

Cela prendra lors de vos premières séances de deux à cinq minutes, en fonction de votre âge et de votre niveau d’entraînement. Cela signifie, vous l’aurez compris, que vous passerez plus de temps à récupérer qu’à patiner.

 

Mais au fil des séances, vous verrez que vous aurez besoin de moins en moins de temps pour récupérer.

 

Si vous n’avez pas le temps pour une séance totale d’entraînement de sprint comme dans l’exemple ci-dessus, découpez cette séance en deux séances dans la semaine. Faites les 100 et 200 mètres le premier jour, une séance de fonds lors de la séance suivante, et lors du troisième entraînement les derniers exercices de la séance type.

 

 

Quand faire des séances de sprint ?

 

  • Une fois toutes les deux semaines pendant la phase de préparation hivernale (septembre – décembre pour les patineurs voulant faire les courses indoor de début d’année)
  • Une fois par semaine entre janvier et mars
  • Une fois tous les deux jours pendant la saison

 

Partagez sur le forum vos expériences d’entraînement au sprint.

Vous souhaitez publier un article : rollercourse@rollercourse.com

 

Note : avant tout exercice, vérifiez votre aptitude physique auprès d’un médecin du sport et adaptez les exercices selon votre niveau.

SHARE
Next articleEtirez-vous !