Crédit photo François & MarieSavoir répondre aux accélérations et répondre aux attaques des concurrents est un des éléments primordiaux que doivent travailler les patineurs.

Vous avez depuis le début de votre préparation hivernale parcouru un certain nombre de kilomètres pour parfaire votre endurance et savez maintenir une vitesse élevée pendant nombre de kilomètres.

Il est désormais temps de consacrer une bonne partie de votre entraînement au développement de vos accélérations.

Observez en effet une course : quand un patineur est lâché, ce n’est la plupart du temps pas parce que la vitesse est trop élevée, mais parce qu’il n’a pas été capable de suivre une accélération et qu’il a perdu le contact avec le groupe : plus d’abris, baisse de motivation… et le patineur décroche.

Si vous vous êtes déjà trouvé dans ce cas, il est temps de travailler vos accélérations.

 

Parce qu’il est différent d’accélérer en partant de 0 à 20 km/h, de 20 à 30km/h ou de 30 km/h à votre vitesse maximale, vous devez planifier différents types d’accélération dans votre entraînement.

L’accélération ne constitue pas forcément un sprint mais représente également un changement de rythme.

Tout comme les conditions que vous pourrez retrouver en course (accélération progressive ou attaque par exemple), la durée d’accélération doit ainsi être travaillée sur plusieurs registres : courtes, moyennes ou longues distances. Ex : accélérer de 20 km/h à 35 km/h en 50 m ou en 300 m.

 

 Crédit photo François & Marie

 

A l’instar de l’interval training les séances de travail sont constituées de brefs et intenses efforts suivis d’une récupération plus ou moins brève sur un nombre déterminé de répétitions.

Nous vous proposons trois exercices que vous pourrez modifier selon votre niveau et votre état de forme. Deux séances par semaine sont recommandées avec un minimum de 48 heures entre les deux.

Exercice 1

Durée

Vitesse de départ

intensité

Durée récupération

Nbre de répétitions

Récupération entre les séries

Nbre de séries

20 secondes

15 km/h

80%

20 secondes

5

3 minutes

1

10 secondes

25 km/h

85%

30 secondes

5

4 minutes

1 à 3

5 secondes

30 km/h

90%

60 secondes

5

active

1 à 2

 

Exercice 2

Durée

Vitesse de départ

intensité

Durée récupération

Nbre de répétitions

Récupération entre les séries

Nbre de séries

5 secondes

20 km/h

70%

5 secondes

6 à 8

4 minutes

2

5 secondes

25 km/h

80%

5 secondes

8 à 10

5 minutes

2

5 secondes

35 km/h

90%

5 secondes

5

Active

2

Exercice 3

Durée

Vitesse de départ

intensité

Durée récupération

Nbre de répétitions

Récupération entre les séries

Nbre de séries

30 secondes

0 km/h

85%

0

1

5 secondes

1

10 secondes

25 km/h

100%

0

1

3 minutes

1

A répéter 5 à 10 fois.

Crédit photo : François et Marie

SHARE
Previous articleLa plyométrie
Next articleLes forces en vrac