anatomie des muscles 

Force-explosive, force-endurance, force-vitesse… on entend parler de différentes forces mais elles varient selon de types de mouvement : statique ou dynamique.

Le mouvement statique ne produit aucun mouvement. La tension produite volontairement par le muscle s’exerce contre une résistance fixe sans changement de position. Les muscles ne s’allongent pas et ne se raccourcissent pas non plus.

Il s’agit d’un travail en isométrie.

Une variante de ce travail isométrique peut également être faite avec l’électrostimulation qui produit une action statique maximale sous l’action de décharges électrique.

 

 Le mouvement dynamique implique un mouvement.

On distingue principalement les contractions concentriques, lorsque le muscle se contracte en se rétrécissant, du travail excentrique lorsque le muscle freine un mouvement ou résiste à une charge et qu’il travaille alors que ses insertions s’éloignent l’une de l’autre.

travail excentrique

 

Plus difficiles au départ que le travail concentrique car engendrant nombre de courbatures au début, le travail excentrique procure pour une durée d’entraînement similaire, des résultats 30 à 40% supérieurs à celui obtenu avec le travail concentrique.

Pour être complet, notons qu’il existe aussi le travail isocinétique qui s’effectue à vitesse constante et le travail desmodromique qui implique une pression constante contre une charge dont on contrôle la vitesse de déplacement. Ces deux exercices sont peu répandus car impliquent l’utilisation d’un matériel très élaboré.