A quelques jours du départ de la délégation française pour les Championnats du Monde à Haining en Chine, nous avons rencontré Alain Negre, entraîneur des équipes de France afin qu’il nous donne son ressenti sur les équipes de France à l’issu des championnats d’Europe et ses espoirs pour l’échéance mondiale à venir.

Rollercourse.com :  Alain, les championnats d’Europe se sont achevés il y a quelques semaines.alain_negre_euro09

Quel bilan tires tu des équipes de France à l’issue de ces championnats ?

Alain Negre : Résultats décevant, une médaille d’or en senior est un résultat faible pour l’équipe de France.

Il faut remonter de longues années en arrière pour retrouver des résultats similaires.

Certes nos deux champions du monde en titre ont peu ou pas couru : suite aux jeux mondiaux il était convenu qu’Alexis Contin ne fasse que la piste et Yann Guyader n’a pas participer à ce championnat.

Mais malgré cela, la France doit être plus présente sur les podiums.

On a tout de même assisté à une belle course d’équipe sur route lors du 10 000 m à point conclut par un doublé.

Aussi bien en minimes, cadets ou seniors, on a besoin d’un niveau d’athlètes plus homogène pour aller chercher la victoire.

Rollercourse.com : 16 patineurs ont été sélectionnés pour se rendre en Chine. Quelles sont les forces en présence ?

Alain Negre : Le niveau mondial est très élevé.

On pense que les athlètes sélectionnés ont les moyens de rentrer dans les douze premiers mais bien sur on a nos leader.

Nos deux champions d’Europe cadet en vitesse (Antoine Belzanne et Catherine Dupouy) pourront rivaliser avec les meilleurs mondiaux et on attend beaucoup aussi de nos fondeurs cadets et cadettes avec en chef de fille Joris Garderes qui a flirté avec la médaille d’or au championnats d’Europe sur la course à points.

Chez les seniors, bien entendu le leader sur fond sera Yann Guyader, qui à remporté les jeux mondiaux en juillet dernier, et on compte également sur Nicolas Pelloquin en vitesse qui malheureusement s’est cassé la clavicule aux championnats d’Europe mais suite à une opération, il a déjà retrouvé la piste.

Il va falloir se battre avec les nation forte du roller. Outre l’Italie, la nation phare européenne, la Colombie, Corée, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis seront la aussi pour gagner.

Mais attention aux locaux, les chinois étaient bien placés l’année dernière à Gijon en Espagne. Ils seront dangereux.

Rollercourse.com : La France était repartie des derniers mondiaux avec 2 titres et un total de 6 médailles. Les féminines avaient été absentes des podiums et le plus souvent des places dans le top 10. Quelles sont les espoirs de médailles pour cette équipe de France ?

 

Alain Negre : Chez les seniors homme, on vise la médaille d’or et pour les féminines une place dans le top 5 serait une belle performance.


Rollercourse.com :  Sans nous révéler tous les secrets de votre préparation, peux-tu nous indiquer le programme des équipes de France et son planning d’ici le début des championnats ?

Alain Negre : Planning tout a fait classique. On était en stage de préparation à Rennes sur la nouvelle piste dont le revêtement devrait être identique à la piste des championnats du monde. Nous partons le 12 septembre pour être dans des délais raisonnables pour habituer l’organisme au décalage horaire. Et sur place, l’objectif prioritaire sera l’étude des trajectoires.

 

piste-roller-rennes

La piste de Rennes

 

Photo d’Alain Negre : rollersisters.com lors des championnats d’Europe 2009

{jcomments on}